Advanced Squad Leader©
pour les nuls ... et les autres !

Accueil   »   AAR’s, on a joué

Götterdammerung in Berlin, partie 8

Berlin, le 30/04/1945 vers midi

Le 23 mars 2009, par Clément Bertrand


Tour 1

- Secteur Ouest (Pont Moltke – Opéra Kroll – Reichstag) : l’artillerie russe ajuste son tir. Les obus de 200mm s’abattent toutefois un peu court, juste devant le Reichstag : les bâtiments adjacents s’effondrent les uns après les autres. Le bombardement permet également de nettoyer les champs de mines et les barbelés qui protègent l’accès à l’entrée principale au Parlement. Sur le terrain, les pièces de 152 et de 203 joignent leurs coups de départ espacés à ceux des ISU152. Objectif : museler les mitrailleuses lourdes allemandes qui battent le terrain depuis les étages du Reichstag. Les MG russes crachent rafale sur rafale en direction du Parlement. Un nid de mitrailleuses allemandes se tait dans l’aile nord-ouest, les servants cloués sur le sol poussiéreux du bâtiment.

Aux abords de l’opéra Kroll totalement fortifié, les mortiers russes font tomber des obus fumigènes sous les fenêtres du bâtiment : l’assaut peut débuter. Les frontoviki s’élancent dans la rue, et se retrouvent cloués au sol par les tirs des mitrailleuses allemandes qui les surplombent ainsi que par les tirs bien ajustés des canons d’infanterie retranchés dans la partie sud du Reichstag. Les assaillants refluent en nombre vers le Ministère de l’intérieur.

Plus à l’Ouest encore, sur la Inden Zelten Strasse, les troupes d’assaut russes sont repoussées par les soldats du Volkssturm. Une deuxième vague parvient à ramper dans la rue et se faufile dans les ruines (O25).

Dans les ruines du quartier diplomatique, où résiste encore une poignée de Waffen SS, le claquement sec d’une cal.50 se fait entendre. Les mitrailleuses allemandes, ne pouvant rivaliser, sont réduites au silence. Là encore, le combat final approche. Les fusiliers russes encerclent les défenseurs et les harcèlent de toutes leurs armes. Les allemands cèdent les uns après les autres, se réfugiant dans les étages pour se regrouper.

Face au Reichstag, les soviétiques sortent des immeubles en ruines du quartier diplomatique et progressent prudemment, sautant de trous d’obus en trous d’obus. L’avance est lente, mais l’assaillant ne subit que peu de pertes, protégé par un écran fumigène. Un T34/85 est stoppé en pleine course au nord du Parlement par un tir du Tigre II immobilisé à la sortie du pont Marschall. Les canons de la tour de Flak du zoo tentent de ralentir les fantassins russes, sans succès. Par contre, ils cueillent un ISU152 à sa sortie du pont Moltke.

- Secteur Est (Friedrich Strasse) : les mitrailleuses russes déchirent le silence précaire sans trouver leurs cibles. Une HMG s’enraye. L’assaut qui suit surprend les fantassins allemands par sa soudaineté. Le secteur connait une intense activité de snipers russes qui sème la panique parmi les défenseurs. Les soviétiques en profitent pour commencer un nettoyage en règle du quartier des hôtels. Les allemands se replient. Des renforts sont rapidement acheminés et permettent d’endiguer momentanément la progression des soviétiques.

Plus au sud, le long de la Unten den Linden, un groupe de Waffen SS menés par un sous-officier traversent en courant la Friedrich Strasse : deux ISU152 viennent de s’engager sur la célèbre artère et menacent de bombarder le point d’appui fortifié allemand qui barre la route aux soldats russes (WW32). Les soldats allemands atteignent le rez-de-chaussée de l’immeuble de l’autre côté de la rue, mais sont cloués au sol par les tirs défensifs des monstres d’acier, sans pouvoir utiliser leurs panzerfausts.

Tour 2

- Secteur Ouest : ça ne passe pas devant l’opéra ! Une nouvelle vague d’assaut russe se fait repousser. Plus de moyens humains sont rameutés du quartier diplomatique, où les derniers défenseurs se sont rendus, laissant aux mains des russes un butin conséquent en matériel. D’autres chars lourds soviétiques passent sur le pont Moltke sous les tirs décidemment imprécis de la tour de Flak, et viennent renforcer l’attaque russe. Un T34-OT se fait détruire par un coup au but du StuG III qui campe devant le Reichstag.

Une pièce d’artillerie allemande de 105 vient de se taire dans une tranchée devant le Reichstag : certainement à court de munitions. La liaison radio avec la tour de Flak est perturbée : les canons continuent toutefois de chercher quelques cibles en tir tendu.

Au nord du Reichstag, les frontoviki continuent leur lente progression, sous les tirs constants des défenseurs, à peine gênés par l’artillerie russe (un 9-2 SS tombe toutefois sous les tirs ennemis, succombant à ses multiples blessures). Les déroutes se multiplient.

- Secteur Est : les russes tentent de prolonger l’effet de surprise et de conserver l’avantage. Un groupe d’assaut s’infiltre au sud de la gare de Friedrich et atteint la Neue Kirst Strasse, faisant au passage quelques prisonniers SS. Les allemands ont concentré leur défense au cœur même du quartier en ruines et accueillent les assaillants avec des tirs nourris à bout portant.

Le long de la Unten den Linden, les SS sont éliminés en corps-à-corps par une contre-attaque russe (YY33). Ces derniers subissent toutefois des pertes et demeurent empêtrés en mêlée avec un sous-officier SS obstiné qui refuse de mourir. Quelques volkssturm s’élancent à leur tour dans la rue et viennent renforcer la mêlée.

Tour 3

- Secteur Ouest : les tirs de couverture russes produisent enfin leurs effets sur les défenseurs de l’opéra Kroll qui se retrouvent cloués derrière leurs mitrailleuses et encaissent quelques pertes. Les soviétiques en profitent pour relancer l’assaut et s’approcher du bâtiment. Deux charges explosives sont placées contre le mur fortifié au coin nord (N25) : l’une d’elles ouvrent une brèche dans le bâtiment alors que la déflagration de l’autre sème la panique et la désolation parmi les défenseurs du Volkssturm. Les survivants s’enfuient. D’autres soldats russes s’infiltrent dans les ruines à l’Est de l’opéra, mettant hors de combat une équipe antichar allemande. Les mitrailleuses allemandes au 2ème étage reprennent leurs tirs, tandis qu’un groupe de Waffen SS est envoyée en renfort pour soutenir les soldats du Volkssturm qui tentent de circonscrire l’attaque russe au coin nord de l’opéra.

Un autre T34/85 explose sous les coups de la Flak sur le pont Moltke et prend feu. Les chars déjà passés au sud de la Spree engagent plusieurs duels autour de la König Platz avec le StuG et un canon 88AA. Le StuG sera finalement détruit, pris pour cible par 3 chars ennemis. Le 88 s’acharne contre un ISII, sans succès.

Au nord du Reichstag, une trentaine de soldats russes atteignent le pied du bâtiment : parmi eux, une équipe lance-flammes qui entre vite en action contre les défenseurs retranchés dans les caves. La menace est sérieuse et quelques Waffen SS viennent renforcer la position face aux soldats russes. Au-dessus d’eux, un obus de 203 passe en fusant et s’engouffre dans une meurtrière du 2ème étage (AA26), pulvérisant tous les défenseurs.

- Secteur Est : sur la Unten den Linden, un autre tir parfaitement ajusté par un ISU122 (CH) liquide un nid de mitrailleuses allemand (et un leader 9-2) à l’étage de l’immeuble fortifié (WW32). Les russes se ruent dans la Friedrich Strasse et engagent les allemands en cors-à-corps de l’autre côté de la chaussée (WW30 et VV27) : les pertes sont lourdes parmi les défenseurs, notamment chez les soldats du Volkssturm. Une contre-attaque est rapidement montée côté allemand, mais ne parvient pas à reprendre le terrain conquis par les russes. Le long de la Unten den Linden, les allemands finissent par éliminer les soldats russes : les pertes sont lourdes des deux côtés, et seul le sous-officier SS survit, après avoir rayé un HS russe de la carte à coups de grenades. Il demeure seul face aux deux ISU122 à l’arrêt juste sous les fenêtres du bâtiment.

Tour 4

- Secteur Ouest : les soviétiques qui ont réussi à pénétrer dans le bâtiment de l’opéra mitraillent les défenseurs qui cèdent à la panique. Seuls les Waffen SS, parvenus dans la partie sud (M26), tiennent leurs positions. Mais les russes engagent toujours plus de fantassins dans le combat : les ruines à l’Est de l’opéra grouillent de frontoviki. Un groupe d’assaut surgit du Ministère de l’intérieur, brave les tirs en provenance du Reichstag, parvient à contourner l’opéra et s’empare d’une position de mortier (O28). Dans le bâtiment principal de l’opéra Kroll, les russes grimpent dans les étages et neutralisent les servants des mitrailleuses allemandes, presque toutes tombées à court de munitions ou enrayées. Au rez-de-chaussée, la violence de l’attaque bouscule également les Waffen SS. L’attaque russe l’opéra joue son dernier acte.

Dans le même temps, une section de fusiliers russes descend en courant les quais de la Spree vers l’Ouest (Schliefen Ufer) et se répand dans les ruines adjacentes, sous la protection d’une cal.50 placée en couverture à l’étage du Ministère de l’intérieur, cette dernière ayant mis en déroute un groupe de mitrailleurs qui prenait le quai sous son feu.

Devant le Reichstag, un SU76 puis un ISU152 tombent sous les coups des canons allemands devant la König Platz. Au nord du bâtiment, un T34/85 et un IS2 engagent un duel avec le Tigre II immobilisé devant le pont Marschall. Le char lourd russe est immobilisé par son adversaire, puis achevé par les tirs provenant de la Flak du zoo.

Pendant ce temps, et malgré l’absence de soutien d’artillerie (radio HS), les troupes d’assaut russes arrosent les caves du Reichstag au lance-flammes (AA26), grillant leurs occupants. Un début d’incendie survient. Profitant du flottement dans la défense, un groupe du génie ouvre une brèche dans le mur du Parlement au moyen d’une charge explosive. Les fantassins s’engouffrent dans les caves, créant une première pénétration dans le bâtiment fortifié. Les Waffen SS contre-attaquent sans coup férir, faisant dérouter une partie des assaillants dans les étages encore inoccupés. Des flammes se propagent peu à peu au rez-de-chaussée.

- Secteur Est : le quartier des hôtels (UU27) est toujours en proie à d’intenses échanges de tirs d’armes automatiques. Les russes ne parviennent pas à dépasser les premiers bâtiments qui bordent la Friedrich Strasse : les allemands se battent farouchement, dos à la Neue Kirst Strasse.

Sur la Unten den Linden, le sous-officier SS épaule un panzerfaust et détruit un des deux ISU122. L’équipage russe s’extirpe de la carcasse fumante et tente de supprimer le tueur de chars en corps-à-corps : mais ce dernier ne se laisse pas surprendre et réduit la menace en une rafale de son Sturmgewehr.

Tour 5

- Secteur Ouest : le second étage de l’opéra Kroll est entièrement nettoyé. Au rez-de-chaussée, les soldats du Volkssturm s’enfuient ou se rendent. Seuls quelques SS poursuivent le combat au sud-ouest du bâtiment (M27) : ils doivent toutefois gagner le bâtiment sud, rejoignant une vingtaine de soldats du Volkssturm se regroupant pour un dernier baroud d’honneur.

Les russes poursuivent en parallèle leur poussée vers l’Ouest.

Dans les caves du Reichstag, c’est le feu qui sépare les combattants ! Quelques soldats russes tentent de se regrouper au 3ème étage, puis sur le toit, poursuivis par une poignée de Waffen SS. A l’extérieur, les soviétiques avaient pourtant commencé à se rassembler pour investir le Parlement en force. Ils sont contraints de reporter leur attaque vers l’accès principal à l’Ouest : une tranchée est prise face aux escaliers (X27), eux-mêmes protégés par un réseau de barbelés.

- Secteur Est : le deuxième et dernier ISU122 qui menaçait le sud du dispositif allemand sur la Unten den Linden est détruit à son tour par le sous-officier SS. Le héros du jour regagne précipitamment l’immeuble fortifié (WW32) qui résiste toujours aux tirs russes.

Vue du Reichtag

Tour 6

- Secteur Ouest : assaut final sur le bâtiment sud de l’opéra Kroll. Une vague de troupes d’assaut bouscule sans effort les derniers défenseurs qui sont annihilés : la puissance de feu des soviétiques est impressionnante.

Dans le Reichstag, les allemands procèdent à une chasse aux soldats russes qui ne parviennent pas à se regrouper. Sur le terre-plein que domine le Parlement, les russes hésitent à se lancer à l’assaut, faute d’explosifs pour percer le mur du bâtiment. Les chars et l’artillerie poursuivent leurs tirs, sans plus de succès.

- Secteur Est : les russes grignotent quelques mètres de ruines mais ne parviennent pas à bousculer la défense allemande qui recule en bon ordre le long de la Neue Kirst Strasse.

L’artillerie russe se déchaine soudain sur le Tigre II du pont Marschall qui a détruit plusieurs chars près du Reichstag : un obus le frappe de plein fouet et le pulvérise. Mais soudain, le tablier du pont est lui aussi touché : une seconde salve le fait s’abimer dans la Spree.

Tour 7

- Secteur Ouest : toute résistance a cessé dans les bâtiments de l’opéra Kroll… Quelques prisonniers sont rassemblés, avant que les vainqueurs ne se tournent vers les quartiers à l’Ouest.

Dans les couloirs du Reichstag, le petit groupe de russes aux abois (2 demi-groupes armés d’un lance-flammes et accompagnés d’un leader 8-1) parvient à se rallier : il dévale les escaliers du Parlement (CC29) et prend à revers les défenseurs du rez-de-chaussée, les mettant en déroute. Ils doivent cependant refluer vers le premier étage : des bruits de bottes se rapprochent de leur position. Il va falloir attendre les renforts et économiser l’essence du lance-flammes.

- Secteur Est : les allemands ont traversé la Neue Kirst Strasse, abandonnant leurs anciennes positions aux mains des russes, à l’exception de l’immeuble fortifié au bout de la Friedrich Strasse.

VICTOIRE RUSSE

Pertes russesPertes allemandes
3 x 4-5-8 4 x 4-6-7
4 x 6-2-8 6 x 6-5-8
2 x 4-4-7 4 x 4-4-7
1 x 8-1 6 x 4-3-6
1 x 6+1 1 x 4-4-8
1 LMG 1 x 3-3-8
1 FT, 7 DC 1 x 8-0, 1 x 9-2 SS
1 SU76 1 x 10-0, 1 x 9-0 HJ
2 ISU152 2 x 9-2
2 ISU122 2 x 7-0
1 OT34 1 LMG
3 T34/85 4 MMG
1 x ART152 3 HMG
3 PzK, 1 Mtr50
1 StuG III
1 Tigre II

Dans la même rubrique

ASL113 Liberating Bessarabia ASL113 Liberating Bessarabia

Un AAR du scénario ASL113 Liberating Bessarabia joué entre Arnaud et Tarjei Vaa.

ASL93 Tavronitis Bridge ASL93 Tavronitis Bridge

Un AAR du scénario ASL93 Tavronitis Bridge (anciennement A1) joué entre Arnaud et Ole Bøe.

ASL125 First Crisis At Army Group North ASL125 First Crisis At Army Group North

Un AAR du scénario ASL125 First Crisis At Army Group North (anciennement M). Les modifications apportées dans la nouvelle version suffisent-elles à rééquilibrer ce célèbre "dog" ?

Navigation

À la une

Tables de référence pour VASL Tables de référence pour VASL

L’ami Julien D. du forum ASL francophone nous a concocté un ensemble de tables de référence bien pratiques dont on se dit « boudiou mais c’est combien le DR qu’il faut faire là » quand on ne les a pas à portée de la main.

Aide mémoire ASL Aide mémoire ASL

L’ami Thierry nous a concocté un aide mémoire pour les règles d’ASL plein pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré boulot !

Feuilles d’hexagones Feuilles d’hexagones

Une aide de jeu bien pratique à imprimer pour gérer vos unités hors carte.