Advanced Squad Leader©
pour les nuls ... et les autres !

Accueil   »   AAR’s, on a joué

Götterdammerung in Berlin, partie 7

Berlin, 30/04/1945 au matin

Le 15 janvier 2009, par Clément Bertrand

Un bombardement préliminaire s’abat sur le quartier diplomatique et le ministère de l’intérieur, ce dernier étant plus sérieusement touché. Un Pak40 est détruit à l’angle des rues Alt Moabit et Fürst Bismark, ainsi qu’un 88 positionné sur le terre-plein face au Reichstag, réduisant considérablement la défense antichar dans le secteur du pont Moltke.

L’assaut russe va pouvoir reprendre.


Tour 1

- Pont Moltke : la sortie sud du pont est enfumée par de précis tirs de mortiers et par l’artillerie russe (OBA 76mm). Une forte colonne blindée (13 chars) s’engage sur la Alt Moabit et atteint bientôt le pont. Une centaine de fantassins jaillissent simultanément en hurlant du bâtiment des douanes et des abords de la gare de Lehrter : les éléments de tête atteignent la sortie sud du pont.

Les allemands sont considérablement gênés par le rideau fumigène russe. Ils ne parviennent pas ajuster leurs tirs et sont contraints d’attendre que les russes arrivent au contact.

- Secteur centre (ponts Kronprinzen et Marschall) : les soldats soviétiques occupent le bâtiment CC20 abandonné par ses défenseurs. Le quartier FF21, à l’Est de la Wilhelm Strasse, est méthodiquement nettoyé par les russes. Une couverture est assurée par des mitrailleuses qui lacèrent les façades à partir de l’autre côté de la rue. Malgré la prudence des assaillants, les allemands les repoussent aisément, solidement retranchés dans le quartier en ruines.

- Gare de la Friedrich Strasse : sous la protection de fumigènes tirés par un canon de 152mm, l’infanterie russe lance deux vagues d’assaut sur le boulevard, menées par un chef déterminé (10-2). Aussitôt après être passés sous la S-Bahn, ils sont pris à partie par les tirs croisés des SS et de plusieurs mitrailleuses. La première vague d’assaut est repoussée en désordre vers ses positions de départ, mais quelques éléments de la seconde vague parviennent à prendre pied dans le bâtiment des communautés religieuses (XX24) et l’hôtel qui lui fait face (WW26). Les allemands contre-attaquent aussitôt, repoussant les uns côté Ouest et engageant les autres en corps à corps à l’Est.

Tour 2

- Pont Moltke : le coin de l’immeuble du quartier diplomatique situé à la sortie du pont (P18) est touché de plein fouet par un obus de 203mm. Le bâtiment s’effondre dans la rue (O19), entrainant ses occupants (un squad 4-4-8 et une Lmg) dans la mort. Une équipe lance-flammes russes positionnée à la sortie du pont sème la confusion parmi les défenseurs du quartier diplomatique : un sniper allemand parvient toutefois à neutraliser l’agresseur malgré l’épaisse fumée. Un T34/85 émerge de la fumée : un sous-officier SS saisit alors un panzerfaust et stoppe le véhicule sans coup férir. Les chars suivants hésitent et laissent passer l’infanterie, qui se déploie des deux côtés du pont. Les défenseurs ripostent de toutes leurs armes : le pont est pris sous les tirs des allemands, les balles fouettent le bitume. Les russes répondent par des tirs de mitrailleuses lourdes provenant du bâtiment des douanes. Quelques ruines du quartier diplomatique sont conquises par les russes qui en chassent les Waffen SS : pratiquement au contact, les combattants échangent de violents tirs qui provoquent pertes et déroutes dans les deux camps.

- Secteur centre : les échanges de tirs s’intensifient. Aucun mouvement offensif des soviétiques n’est signalé. Les allemands évacuent toutefois une partie du quartier en ruines à l’Est de la Wilhelm Strasse, face aux tirs des mitrailleuses russes.

- Gare de la Friedrich Strasse : un nouvel assaut des troupes russes est repoussé par les tirs croisés des Waffen SS. Une autre attaque des soviétiques, cette fois-ci sur la Küpfer Grabe Strasse, connait également l’échec. Les allemands opposent une farouche résistance et brisent tous les assauts russes.

Tour 3

- Pont Moltke : les russes augmentent encore la pression. Les mitrailleuses de couverture (K19) sèment la panique parmi les défenseurs en O21 : les troupes de la Gestapo déroutent. Un observateur règle les tirs des mortiers placés dans la gare de Lehrter qui posent des fumigènes à la sortie du pont Moltke, tandis que les chars russes pilonnent les étages du Reichstag où ont été positionnées des mitrailleuses lourdes.

Dans les ruines du quartier diplomatiques tombées aux mains des russes, les frontoviki repoussent les défenseurs en Q19. Les assaillants empruntent les quais de la Schliefen Ufer sous les tirs ennemis. Sur la Alt Moabit, un groupe de berserker s’élancent dans la rue : la défense, totalement surprise par ce mouvement offensif, infligent quelques pertes aux assaillants. Ces derniers parviennent malgré tout à engager une équipe antichar embusquée dans des trous d’obus dans la rue. Un SU76 profite de la confusion pour foncer derrière les fantassins russes et déborder la défense allemande : il déborde l’équipe antichar et tourne dans la Fürst Bismarck Strasse. Un second SU76 se glisse vers les quais à l’Est, alors qu’un T34/85 tente de passer sur les quais à l’Est mais s’immobilise dans les gravats tombés dans la rue. Dans le même temps, un groupe du génie saisit l’occasion pour se ruer vers le Ministère de l’intérieur et placer une charge explosive contre le mur fortifié. Un autre groupe fait de même contre un nid de mitrailleuses en Q20. La poussée soviétique semble irrésistible.

Waffen SS et soldats de la Hitlerjugend contre-attaquent dans les couloirs du Ministère de l’intérieur : de féroces corps à corps s’engagent. Dans le quartier diplomatique, les défenseurs sont momentanément trop désorganisés pour réunir une force de contre-attaque suffisante. Les russes, quant à eux, disposent déjà de plusieurs dizaines d’hommes en réserve près du pont. Les StuG placés en réserve près de la porte Brandenbourg sont envoyés en toute hâte vers le pont.

- Secteur centre : autour du pont Kronprinzen, les tirs russes provoquent des déroutes du côté allemand. Un SU152 tombe à court de munitions et se fait remplacer par un SU100 en réserve.

De chaque côté de la Wilhelm Strasse, les équipes d’assaut russes avancent en première ligne. Charges explosives et lance-flammes sont utilisés pour chasser les défenseurs autour de GG23. Les allemands fuient les bâtiments donnant sur le boulevard sous les tirs des mitrailleuses lourdes. Les frontoviki en profitent pour progresser pièce par pièce et repousser les défenseurs vers l’extrémité sud du quartier (KK24).

Les défenseurs de la rive nord sont désormais menacés d’encerclement. La décision est prise de passer le pont Marschall et renforcer la défense au sud. Bénéficiant d’un puissant tir de couverture provenant de la rive sud, les soldats allemands, volkssturm, felgrau et Waffen SS confondus, s’élancent vers le pont. Les mitrailleuses russes tentent d’interdire le pont aux mouvements ennemis, mais des grenades fumigènes empêchent d’effectuer des tirs précis. Une bonne partie des soldats allemands parviennent à s’échapper alors que certains restent cloués à l’entrée du pont. Une vingtaine d’hommes restent en arrière-garde.

- Gare de la Friedrich Strasse : les russes repartent à l’assaut sur la Küpfer Graben Strasse. Une escouade tente de s’approcher des positions des défenseurs pour placer une charge explosive, attirant les tirs adverses. Pendant ce temps, un groupe entrainé par le leader 10-2 monte sur la voie de la S-Bahn (AAA22) qui surplombe les positions ennemies, alors qu’une cinquantaine de soldats russes s’élance sous la voie et atteignent pour moitié le bâtiment du musée de l’armée (rangée CCC). Un flottement se fait sentir dans la défense allemande.

Tour 4

- Pont Moltke : dans le quartier diplomatique, les russes poussent leur avantage en longeant les quais de la Spree et contournent les ruines. Ils tombent alors sur la réserve locale allemande qu’ils engagent aussitôt en corps à corps. Près du pont Moltke, les russes renforcent leurs premières lignes, alors que les défenseurs, troupes de la Gestapo, SS et Volkssturm mêlés tentent de réorganiser la résistance. Les échanges de tirs sont nourris.

Du côté du Ministère de l’intérieur, un ISU152 rejoint le SU76 de tête sous les fenêtres du bâtiment. L’angle du Ministère (O21) est repris aux allemands, de même que les ruines adjacentes (N21). Les allemands contre-attaquent immédiatement mais sont gênés par les tirs des blindés russes.

L’aile gauche allemande, formée de troupes du Volkssturm uniquement, est saisie de panique : une brèche se dessine sur le flanc des allemands, dans la Moltke Strasse.

- Secteur centre : les soldats de pointe tentent de se ruer derrière les allemands en retraite vers le sud. L’arrière-garde est balayée, mais les allemands ont sauvé la majorité de leurs troupes. Les soviétiques se rendent maîtres des quartiers nord.

- Gare de la Friedrich Strasse : nouvelle poussée russe dans le quartier des hôtels (ZZ26). Les SS contre-attaquent ici encore et parviennent à liquider les russes, reprenant le terrain perdu.

Les soldats russes reprennent également pied dans le quartier adjacent sous la protection d’un ISU122 et des tirs de couverture en provenance de la S-Bahn. Quelques soldats du Volkssturm, brusquement fanatisés, se lancent à l’attaque du musée de l’armée : les russes engagés en corps à corps, surpris, reculent (DR12 en CC).

Tour 5

- Pont Moltke : la situation demeure indécise dans le quartier diplomatique. La moitié des bâtiments restent aux mains des allemands. De nombreux soldats russes en déroute se sont réfugiés sur les quais de la Spree.

Du côté du Ministère de l’intérieur, les allemands sont finalement repoussés : la tête de pont russe est rapidement renforcée par une équipe de lance-flammes. D’autres troupes affluent de la rive nord. Trois chars russes empruntent l’un derrière l’autre la Schlieffen Ufer, en direction de l’Ouest. Rapidement informés, les StuG se repositionnent pour faire face à la menace.

Les défenses du Reichstag, qui apportent leur soutien aux troupes assurant la défense du pont Moltke, sont touchées par les tirs de l’artillerie russe : un groupe de mitrailleuses lourdes encaisse des obus de gros calibres et déroute.

- Gare de la Friedrich Strasse : le musée de l’armée tombe entièrement aux mains des soviétiques. Les dernier Volkssturm sont anéantis. Les combats dans l’hôtel en ruines se poursuivent. Les allemands semblent faiblir face à l’afflux de troupes russes qui subissent malgré tout de lourdes pertes. Les dernières réserves locales allemandes sont engagées.

Tour 6

- Pont Moltke : les corps à corps se généralisent, tant dans les ruines du quartier diplomatique que dans les couloirs du Ministère de l’intérieur. Les russes semblent vouloir en finir rapidement avec les défenseurs, comprenant que leurs réserves sont quasi-nulles. L’aile Ouest du Ministère est nettoyée, alors que les combats font rage dans la partie Est : une trentaine de soldats allemands résiste encore. Dans le quartier diplomatique, aucun des deux camps n’emporte la décision : les combats sont féroces. Les tirs de couverture en provenance du Reichstag parviennent à infliger des pertes dans les rangs des russes exposés en corps à corps. Un autre combat finit dans un bain de sang en Q20. Une escouade SS contre-attaque brutalement et liquide les soldats russes éparpillés.

Les russes sont toutefois plus libres de leurs mouvements et une section parvient à contourner le quartier diplomatique pour aborder le bâtiment face au pont Kronprinzen (W20), seulement défendu par deux mitrailleuses lourdes et leurs servants.

- Secteur centre : les russes se regroupent derrière les immeubles du pont Kronprinzen pour assaillir ce dernier. Deux chars T34/85 sont dépêchés du secteur du pont Moltke pour soutenir l’attaque à venir.

- Gare de la Friedrich Strasse : après d’intenses échanges de tirs, une partie de la défense allemande est bousculée. Le leader 10-2 entraine les frontoviki dans le nettoyage des hôtels en ruines : AAA25-26-27 sont pris, à l’exception des caves, dans lesquelles se terrent encore quelques Volkssturm. La défense se déplace dans le quartier adjacent (ZZ29). Des mitrailleuses sont mises en batterie par les russes à l’angle des Dorotheen et Küpfer Graben Strassen.

Sur la Wilhelm Strasse, un canon de 152 parvient à ouvrir une brèche sous la S-Bahn (XX24) : les fantassins s’y engouffrent et prennent les défenseurs à revers.

Tour 7

- Pont Moltke : les russes ont investi la totalité du Ministère de l’intérieur. Caves et étages sont nettoyés, alors qu’une dernière poche de résistance subsiste en P21. Un ISU122 est immobilisé par les tirs d’une pièce d’artillerie de 150 au coin de la Zelten Alle, alors qu’un autre le suivant est détruit au panzerschrek.

Dans le quartier diplomatique, les Waffen SS ont tenu bon. Les russes semblent totalement épuisés et se retranchent sur les positions conquises.

Le bâtiment face au pont Kronprinzen est quant à lui tombé aux mains des soviétiques. De l’autre côté de ce pont, les soldats russes commencent à ramper derrière le parapet pour renforcer la berge opposée.

Les chars russes débouchent sur le côté de l’opéra Kroll, près de la Unten den Linden, un IS2 en tête. Un StuG tente de l’immobiliser (delibarate immobilisation) : l’obus arrache une chenille au monstre d’acier ! L’équipage évacue le blindé sous les tirs des mitrailleuses de son adversaire. Un SU76 se précipite sur le flanc de l’agresseur pour lui régler son compte : l’obus, tiré à courte portée, transperce les Schuerzen et met le feu au blindé allemand. Pendant ce temps, un duel s’engage entre le second StuG et un T34/85.

- Gare de la Friedrich Strasse : le quartier des hôtels est tombé. Les allemands reculent lentement vers l’église Dorotheen, tout en gardant les rues sous le feu de leurs mitrailleuses.

Situation en fin de matinée le 30/04/1945

Victoire Russe

Pertes russesPertes allemandes
9,5 x 6-2-8 5 x 4-2-7
4,5 x 4-5-8 4 x 6-5-8
4 x 4-4-7 2 x 4-4-7
1 x 6-2-9 7 x 4-3-6
1 x 8-1 7 x 4-4-8
4 LMG 1 x 8-1, 2 x 9-1 SS
2 MMG 1 x 8+1, 1 x 9-0 HJ
1 FT, 4 DC 1 x 7-0
2 SU76 1 x 10-0
1 ISU152 3 LMG, 4 MMG
1 ISU122 2 PzK, 1 Mtr50
1 SU76 1 StuG III
2 T34/85 1 AA88, 1 AT75

Dans la même rubrique

ASL113 Liberating Bessarabia ASL113 Liberating Bessarabia

Un AAR du scénario ASL113 Liberating Bessarabia joué entre Arnaud et Tarjei Vaa.

ASL93 Tavronitis Bridge ASL93 Tavronitis Bridge

Un AAR du scénario ASL93 Tavronitis Bridge (anciennement A1) joué entre Arnaud et Ole Bøe.

ASL125 First Crisis At Army Group North ASL125 First Crisis At Army Group North

Un AAR du scénario ASL125 First Crisis At Army Group North (anciennement M). Les modifications apportées dans la nouvelle version suffisent-elles à rééquilibrer ce célèbre "dog" ?

Navigation

À la une

Tables de référence pour VASL Tables de référence pour VASL

L’ami Julien D. du forum ASL francophone nous a concocté un ensemble de tables de référence bien pratiques dont on se dit « boudiou mais c’est combien le DR qu’il faut faire là » quand on ne les a pas à portée de la main.

Aide mémoire ASL Aide mémoire ASL

L’ami Thierry nous a concocté un aide mémoire pour les règles d’ASL plein pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré boulot !

Feuilles d’hexagones Feuilles d’hexagones

Une aide de jeu bien pratique à imprimer pour gérer vos unités hors carte.