Advanced Squad Leader©
pour les nuls ... et les autres !

Accueil   »   AAR’s, on a joué

Götterdammerung in Berlin, partie 4

Berlin, 29/04/1945 au matin

Le 13 octobre 2008, par Clément Bertrand

Après les indéniables succès défensifs du régiment au nord, il devient important de relancer l’attaque directe vers le Reichstag. Pour cela, il faut prendre le contrôle du pont Moltke.


Ce dernier est hérissé de barbelés et de mines antichars. Une barricade en bloque encore la sortie au sud, et il est à craindre que les pionniers allemands aient aménagé un champ de mines à cet endroit pendant la nuit. Le passage risque de coûter cher aux troupes d’assaut. Il sera donc largement fait usage d’artillerie : bombardement préliminaire et rideau de fumée.

Tour 1

Le bombardement russe se déclenche sur les deux bâtiments qui font face au pont Moltke. Les défenseurs, bien retranchés dans les caves et au rez-de-chaussée des immeubles, subissent le barrage d’artillerie sans pertes notables. Un Tigre I est toutefois touché de plein fouet en N24. Par ailleurs, la barricade en O20 est volatilisée. L’OBA de 76 est idéalement placée en O21.

Les immeubles de la rive sud sont pris sous le feu des armes lourdes russes tandis que quelques groupes d’infanterie s’infiltrent vers le pont et entreprennent de traverser les barbelés. Les allemands ripostent timidement. La tour de Flak s’acharne sans succès contre le JS2 immobilisé pendant la nuit à l’entrée du pont.

Au centre, les frontiviki se donnent de l’air. Les défenseurs sont repoussés méthodiquement vers BB16 alors qu’un corps à corps se développe en Z13 : les paras allemands sont rapidement débordés et annihilés.

Au nord, le russe se lance à l’assaut de l’hôpital de la Charité. Les allemands sont rapidement bousculés dans les ruines FF2 par une compagnie de fusiliers. Les soldats russes recherchent les corps à corps, profitant de leur nette supériorité numérique. Le bâtiment EE3 est également pris. Cinq chars et canons d’assaut appuient l’attaque contre l’hôpital. Les véhicules suivent de près les fantassins malgré la menace des panzerfausts : un T34 est détruit sous les fenêtres de l’hôpital mais permet aux fantassins de pénétrer dans le bâtiment principal en CC5 et BB6. Les sapeurs russes parviennent à créer une brèche dans le mur de la maison fortifiée en AA5 : un corps à corps s’engage rapidement avec les fallschirmjäger qui défendent la masure, sans que les russes emportent la décision.

Tour 2

Un épais rideau de fumée s’abat au sud du pont Moltke. Le russe en profite pour attaquer en force : un T34 lance-flammes traverse le pont à vive allure mais déchire une de ses chenilles sur les mines antichars à la sortie sud (M19). L’équipage tient le choc et fait cracher les armes de bord : une langue de flammes s’engouffre par les fenêtres du rez-de-chaussée du bâtiment P18 et grillent les occupants (DR 3 sur un squad SS). Un second T34 s’élance à son tour, mais s’empêtre dans les barbelés à l’entrée du pont. L’infanterie ne parvient pas à suivre les blindés et est clouée avant d’arriver au pont. La tour de Flak arrose le pont, détruit le JS2 en L18 et un des T34 immobilisé.

Par contre, l’attaque russe au nord poursuit sa progression victorieuse. Les soldats russes parviennent à l’Ouest de la place Koch. Le bâtiment nord principal de l’hôpital est investi par les russes qui positionnent des mitrailleuses lourdes pour en arroser l’aile sud. Le corps à corps se poursuit dans la maison fortifiée AA5 mais tourne bientôt à l’avantage de l’attaquant : les derniers défenseurs, isolés, se rendent. Les allemands se replient sur les bâtiments BB9, FF8 et JJ5. Les chasseurs de chars du Volkssturm parviennent néanmoins à détruire un SU100 en DD4.

Tour 3

Les fumigènes s’épaississent autour du pont Moltke, renforcés par de nouveaux tirs de l’artillerie russe. Un char Staline en profite pour traverser le pont : après avoir traversé tous les obstacles, il cale et s’immobile en O19, sous le nez des défenseurs allemands ! Ces derniers sont toutefois chassés par des tirs ennemis précis provenant de la rive opposée : le char tire de toutes ses armes de bord, mais après avoir enrayé son canon, est pris pour cible par des chasseurs de chars et explose sous l’impact d’une torpille de panzerfaust. La tour de Flak appuie tant bien que mal les défenseurs mais ne parvient pas à détruire le T34 encore immobilisé sur le pont.

Au nord, les allemands cèdent inexorablement du terrain tout en subissant de lourdes pertes : Les bâtiments FF7 et BB6 sont rapidement conquis. Les russes talonnent les faibles défenseurs allemands (volkssturm et 4-4-7) et se jettent en corps à corps à la moindre occasion. La tactique s’avère presque toujours payante, au vu de la faiblesse des troupes allemandes.

Tour 4

L’artillerie russe continue de protéger l’attaque des fantassins par un épais rideau de fumigènes. Des nouvelles sections d’assaut s’élancent vers le pont. La tour de Flak, seule arme qui ne soit pas gênée par les fumigènes, prélève son tribut parmi les assaillants pris au piège sur le pont (le T34 est finalement abandonné par son équipage). Toutefois, ses tirs touchent l’immeuble P19 qui s’effondre sur ses défenseurs (un squad SS) : une vingtaine de soldats russes profitent de l’opportunité pour se précipiter dans les ruines, menés par un chef audacieux.

Au nord, rien ne semble plus pouvoir arrêter la marée rouge : les bâtiments au centre de l’enceinte de l’hôpital sont conquis en corps à corps, parfois avec un avantage de 3/1 pour le russe. Deux groupes de frontiviki profitent de la confusion dans les défenses allemandes pour traverser la Luisen Strasse.

Tour 5

Aucun soldat russe valide ne parvient à s’engager sur le pont Moltke. La première attaque ayant été désorganisée, les frontiviki se regroupent dans les immeubles des douanes avant de repartir à l’assaut de la rive sud de la Spree. En P19, les soldats russes se retrouvent isolés et subissent les tirs imprécis des défenseurs. Quelques SS et jeunes loups de la Hitlerjugend se faufilent dans les ruines et font pleuvoir les grenades à main sur les russes qui ripostent et engagent un corps à corps.

Au nord, les allemands arc-boutent leur défense autour du dernier bâtiment de l’hôpital de la Charité (EE13). Plus à l’Est, ils ne parviennent pas à rallier les fuyards et les russes en profitent pour s’étendre dans la ville, vers la Friedrich Strasse.

Tour 6

Les éléments avancés russes atteignent la Friedrich Strasse en descendant la Hannover Strasse. Un SU76 est détruit sur la Luisen Strasse par un AT75 alors qu’il tentait de rejoindre les éclaireurs russes vers l’Est.

Autour le pont Moltke, le brouillard artificiel se lève : les armes allemandes peuvent enfin délivrer toute leur puissance mortelle. Un Tigre II se joint à la curée : il détruit un JSII sur le pont (N19) alors que le canon AT75 placé dans une rue étroite proche du pont (O22) parvient enfin à détruire le T34 immobilisé à la sortie du pont. L’infanterie russe empêtrée dans les barbelés sur le pont est taillée en pièces par les défenseurs de la maison de Himmler et les HMG placées dans les étages du Reichstag. Les pertes soviétiques sont lourdes. L’assaut est enrayé…

Tour 7

Les russes, épuisés par les combats, mettent un terme à leur avancée dans l’enceinte de l’hôpital de la Charité. Les pertes ont été minimes mais les gains territoriaux très importants. L’attaque une réussite sur cette partie du front.

VICTOIRE RUSSE

Autour du pont Moltke, la désolation règne : le sol est jonché d’hommes et de matériels russes. Les quelques frontiviki passés au sud de la Spree sont finalement annihilés en corps à corps. Les SS ont réussi à conserver leurs positions. Tout est à refaire…

Pertes russes Pertes allemandes
2 x 6-2-8 3 x 5-4-8
6 x 4-5-8 2 x 6-5-8
1 x 4-7-7 1 x 4-2-7
4 x 3-3-8 5 x 4-4-7
2 x 8-1 7 x 4-3-6
2 T34/85 1 x 3-3-8
2 T34 OT 2 x 9-1
1 SU76 2 x 8-0
2 JS2 4 LMG
2 JS2m 1 Pzk
1 SU100 1 Pzkw VIB
1 MMG
1 LMG
1 FT
1 ATR

Dans la même rubrique

ASL113 Liberating Bessarabia ASL113 Liberating Bessarabia

Un AAR du scénario ASL113 Liberating Bessarabia joué entre Arnaud et Tarjei Vaa.

ASL93 Tavronitis Bridge ASL93 Tavronitis Bridge

Un AAR du scénario ASL93 Tavronitis Bridge (anciennement A1) joué entre Arnaud et Ole Bøe.

ASL125 First Crisis At Army Group North ASL125 First Crisis At Army Group North

Un AAR du scénario ASL125 First Crisis At Army Group North (anciennement M). Les modifications apportées dans la nouvelle version suffisent-elles à rééquilibrer ce célèbre "dog" ?

Navigation

À la une

Tables de référence pour VASL Tables de référence pour VASL

L’ami Julien D. du forum ASL francophone nous a concocté un ensemble de tables de référence bien pratiques dont on se dit « boudiou mais c’est combien le DR qu’il faut faire là » quand on ne les a pas à portée de la main.

Aide mémoire ASL Aide mémoire ASL

L’ami Thierry nous a concocté un aide mémoire pour les règles d’ASL plein pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré boulot !

Feuilles d’hexagones Feuilles d’hexagones

Une aide de jeu bien pratique à imprimer pour gérer vos unités hors carte.