Advanced Squad Leader©
pour les nuls ... et les autres !

Accueil   »   Paquetage   »   Les éditeurs tiers

Onslaught To Orsha

Operation Bagration

Le 6 novembre 2003, par Dogan Ogreten


Autoroute de Minsk-Moscou, Bielorussie, 23 juin 1944 :

La 16ème division de la Garde était l’une des trois divisions renforcées dont l’objectif était de percer les lignes allemandes afin de permettre aux tanks du 2ème Corps de Chars de la 5ème Armée Blindée d’effectuer des penetrations rapides et profondes le long de l’autoroute Moscou-Minsk. La zone d’opération de la 16ème se trouvait au sud de l’autoroute, le long de la voie ferrée reliant Smolensk à Minsk. Ils furent renforcés par les unités suivantes : 148ème Régiment de Chars, 63 Régiment de Chars lourds (KV), 517ème Régiment de Chars (chars lance-flamme), des éléments de plusieurs Régiments d’Artillerie Mécanisée, la 2nde Brigade de Sappeurs et Ingénieurs d’Assaut ainsi que de nombreuses unités d’artillerie tractées.

Les forces soviétiques se sont entrainé en tant que groupe d’armes combinées avant l’attaque et furent bien préparées. Dans la plupart des secteurs du Groupe d’Armées Centre, les allemands avaient des lignes relativement fines, et la plupart des unités blindées et des unités d’artillerie avaient été déployés de façon à défendre des zones où l’attaque étaient attendue. La zone de l’autoroute avait connu de lourds combats durant l’hiver 1943-44 et les allemands s’attendaient à une attaque venant de cette direction. Lorsque les renseignements allemands apprirent la mise en place d’artillerie et de forces blindées ainsi que des transfert de munitions, leur réaction fut d’assurer une présence d’une force suffisante dans la zone. La 78ème Division de la Sturm, déjà la division d’infanterie la plus puissante du Groupe d’Armées Centre, mainteint sa structure qui incluait le 189ème Bataillon de Canons Automoteurs (StuG), un Bataillon Anti-char Lourd (PzJgIII/IVs), le 5ème Bataillon de Nebelwerfer (mortiers de 120mm) et le 293ème Bataillon Anti-aérien (mélange de 88 et 20mm). Ces forces étaient défendues par un réseau extrémement dense de mines, de tranchées et blockhaus incluant des fortifications rotatives équipés de mitrailleuses.

- Contenu :

- Une carte historique 29x56" avec des hex de 1" représentant une zone de la voie ferrée Smolensk-Minsk

- Le chapitre OtO incluant les règles pour les nouvelles unités, terrains et notes de véhicules

- Une campagne, 22 scénarios et 2 misions solitaires

- Une étude de 17 pages sur la carte et l’ordre de bataille

- Un article sur les opérations de percée

- + de 180 nouveaux pions en couleur représentant des véhicules et armes encore jamais vues.

Ce nouvel opus de HoB ne se présente pas sous la forme d’une boite, mais d’un gros volume contenant la carte, les pions et les règles diverses. Tournons donc les pages à la recherche des petites nouveautés que nous réserve cet ouvrage.

Tout d’abord la carte. Celle-ci est de bonne facture, les graphismes sont visiblement d’origine numérique, mais la carte est tout à fait agréable à lire et clair. Le terrain est une zone purement de campagne (4 maisons se battent en duel sur toute l’étendue de la zone) traversée en son milieu par une voie de chemin de fer entourée essentiellement de vergers et de champs parsemés de trous d’obus. Il semblerait que les tankistes puissent s’en donner à cœur joie sur cette carte.

Passons à présent aux matériels exotiques à la disposition des joueurs. On retrouve les tourelles enterrées, mais ce sont des tourelles à mitrailleuses et non à canons ce qui ne va pas les empêcher de faire mal ( 7-16 pour les HMG et 5-12 pour les MMG). L’aviation est présente avec pour les Allemands le célèbre Stuka "Tank Buster" qui tire deux fois au 37LL et pour les Russes on va enfin pouvoir s’éclater avec les fameux Sturmoviks qui sont présents en 7 versions allant de 1943 à 44. Les chasseurs bombardiers russes peuvent attaquer au canon, aux MGs/ bombes et à la roquette. Il est à noter que pour les deux avions les règles d’attaque au sol sont reprises et illustrées par des exemples. En ce qui concerne les troupes au sol, on trouve une série de chars russes tels que des KV-1 de déminage, des T34 Lance-flammes, etc. Les pions "qui vont bien" sont évidemment fournis. Les pions sont d’ailleurs, grâce au talent de Klaus Fischer, de très bonne qualité, rien à voir avec les horreurs de Critical Hit. Une nouveauté intéressante est introduite : le module de Contrebatterie d’artillerie ce qui donne à leur heureux possesseur une occasion de faire taire les OBA de son adversaire. Qui n’a pas rêvé de pouvoir faire ça en assistant à la pulvérisation par des coups de 150 mm d’un Schwerpunkt mis en place avec amour ?

Les règles de campagnes sont relativement classiques et introduisent les paramètres caractéristiques de l’Opération Bagration. Il est agréable de constater que les auteurs ont pensé à tout le monde et ont prévu deux scénarios pour SASL, dont un jouable sur la carte historique et avec une table d’événements qui lui est propre.

OtO contient une vingtaine de scénarios et peut être joué en campagne. La plupart des scénarios sont assez fournis en matériels et donc assez long. Il y’en a toutefois quelques-uns uns de taille raisonnable avec essentiellement de l’infanterie( OtO 7, OB 4, OB 9 principalement), ce qui est un bon moyen d’entamer le jeu historique pour les joueurs débutants. Chaque scénario est accompagné d’un commentaire historique de bon aloi et les règles spéciales qui sont appelées "Règles historiques" sont là pour assurer l’historicité des parties. C’est-y pas merveilleux ?

La fin du livret est constituée par la friandise de cette campagne, c’est à dire l’étude cartographique qui s’étend sur 6 pages. Cette petite étude de l’opération Bagration est illustrée par des cartes d’états majors et l’auteur s’est attaché à lier cette étude avec les scénarios qui sont proposés afin de les compléter. N’oublions pas l’ordre de bataille complet des deux camps qui occupe 10 pages à lui seul.

Voilà en quelques lignes un premier aperçu de Onslaught to Orsha - Operation Bagration. Le front de l’Est revient en force en ce début 2003. Dés que possible, nous mettrons en ligne nos comptes rendus de partie, voir même de campagne !! On peut bien rêver non ? Car après tout c’est pas tous les jours que notre petit monde d’ASL est gratifié d’une belle campagne historique sur ce front de l’Est qui en fait frémir plus d’un parmi nous et qui se déroule dans autre chose que ces p.... de s... d’usines de m.... !

Dans la même rubrique

DISPATCH #29 DISPATCH #29

Dispatches from the Bunker publie un nouvel opus, le 29è (comme le temps passe !). COmme d’habitude, des scénarios et des articles de fond. Bert décrypte ce nouveau produit pour nous.

First wave at Omaha First wave at Omaha

Il a déchaîné les passions sur le forum US, voici le tant attendu (du moins par certains) module First Wave at Omaha, qui propose de recréer le débarquement Américain sur Omaha Beach, dite la sanglante.

Beyond the Beachhead 2 Beyond the Beachhead 2

Bounding Fire Productions réedite le module de Heat of Battle sorti en 2005 "Beyond the beachhead". Mais cette fois ci avec un complément de 8 scenarios (pour un total de 16 ) et 4 cartes + overlays au format SK.

Navigation

À la une

Tables de référence pour VASL Tables de référence pour VASL

L’ami Julien D. du forum ASL francophone nous a concocté un ensemble de tables de référence bien pratiques dont on se dit « boudiou mais c’est combien le DR qu’il faut faire là » quand on ne les a pas à portée de la main.

Aide mémoire ASL Aide mémoire ASL

L’ami Thierry nous a concocté un aide mémoire pour les règles d’ASL plein pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré boulot !

Feuilles d’hexagones Feuilles d’hexagones

Une aide de jeu bien pratique à imprimer pour gérer vos unités hors carte.