Advanced Squad Leader©
pour les nuls ... et les autres !

Accueil   »   AAR’s, on a joué

Götterdammerung in Berlin, partie 6

Berlin, 29/04/1945 l’après-midi

Le 2 décembre 2008, par Clément Bertrand


Le commandement russe décide de renforcer la ligne de front au moyen de sections de mitrailleuses lourdes et de pièces d’artillerie pour attendrir la défense allemande.

Du côté de la défense, la situation n’est guère meilleure. Les fantassins sont tout juste assez pour couvrir le front. Des réserves sont laborieusement constituées à l’arrière des principaux points de résistance, mais ne dépassent jamais deux escouades. Les bureaux du Ministère de l’intérieur sont vidés pour rassembler l’équivalent de deux sections de fantassins. Les quelques blindés encore en état de marche sont placés aux carrefours importants, en prévision des pénuries d’essence qui commencent à se faire sentir. Une poignée de Borg vient renforcer le secteur Est.

Ce soir, ce sont deux boxeurs groggy qui vont s’affronter…

Une carte du début de ce scénario est disponible en fin d’article.

Tour 1

Secteur du Pont Moltke - Une batterie russe de 152mm est avancée au nord du pont Moltke. La première prend les étages du Reichstag pour cible. Ses obus se fracassent contre la façade du parlement, blessant, tuant et choquant les servants des mitrailleuses lourdes qui, toute la journée, ont pris le pont sous leurs feux meurtriers. La seconde pièce tire sur le Ministère de l’intérieur, sans causer de dégâts. Dans le même temps, la pièce de 203mm continue de bombarder le quartier diplomatique. Un nid de mitrailleuses lourdes russes positionné dans les étages du bâtiment des douanes tirent sur la rive opposée, provoquant quelques pertes parmi les défenseurs.

Soudain, un SU76 s’élance sur le pont et tente de le traverser par surprise : mais les défenseurs sont aux aguets et une torpille de panzerschrek touche le blindé dès sa sortie du pont. Le véhicule s’immobilise et prend feu, gênant les mouvements et les tirs. Les fantassins qui accompagnaient le blindé sont également stoppés net par les tirs d’armes automatiques. Nul renfort ne parviendra sur la rive sud de la Spree.

La tête de pont russe au sud du pont subit des tirs extrêmement précis. Une pièce de 150mm ainsi qu’un Tigre II se joignent à la curée. Une rapide contre-attaque des troupes de la Gestapo permet de repousser les frontoviki dans les étages en leur faisant subir de lourdes pertes. En une dernière poussée, les troupes allemandes se lancent au corps-à-corps avec les derniers soldats russes indemnes : le combat tourne rapidement en faveur des allemands qui ne font aucun prisonnier et capturent une HMG. La tête de pont russe a vécu…

Secteur centre, pont Kronprinzen : le bâtiment FF16 est pris sous d’intenses tirs russes. Les soldats des jeunesses hitlériennes qui défendent la position sont mis en déroute. Les assaillants en profitent pour encercler le bâtiment, forçant les défenseurs à se replier dans les étages. Un lance-flammes est mis en action par les russes. Les effets sont immédiats : ceux qui ne sont pas grillés se rendent… Le bâtiment est pris sur un coup de main rondement mené. Le long de la Luisen Strasse, les russes tentent de s’infiltrer sous la SBahn en pratiquant une brèche à la DC : objectif, le pont Marschall.

Secteur Est, pont Weidendamm : les russes se lancent à l’attaque. Alors qu’un ISU122 bombarde la rive sud, les pièces d’artillerie de 122 placent des fumigènes à la sortie du pont. Les mitrailleuses lourdes couvrent l’assaut en arrosant les façades des bâtiments sur la rive opposée de la Spree. Un ISU122 s’élance… Le Tigre immobilisé près du pont Marschall le prend pour cible, mais le rate… Le commandant du secteur prend la tête d’une cinquantaine de fantassins qui se lancent sur le pont dans le sillage du canon d’assaut. A la faveur du rideau fumigène, et malgré quelques pertes, ils parviennent à atteindre les bâtiments à la sortie du pont. La maison à droite du pont (YY21) est également prise. Les ruines face au pont tombent aux mains des russes.

Les SS lancent aussitôt une contre-attaque pour ne pas laisser les soviétiques s’installer sur la rive sud. Un sous-officier SS mène une vingtaine d’hommes à l’assaut. Certains deviennent fous furieux et engagent un corps-à-corps meurtrier avec les russes : le bref combat se termine dans un bain de sang, au couteau et à la grenade. Seule une poignée de SS survit à la boucherie, alors qu’une trentaine de corps russes et allemands gisent dans les décombres…

Tour 2

Après l’annihilation de la tête de pont dans le quartier diplomatique, les russes se contentent de pilonner le secteur à partir de la rive nord. Au centre, les russes poussent au sud par des brèches aménagés sous les voies de la SBahn en CC18 et MM21. Les soldats soviétiques se regroupent pour l’assaut.

A l’Est, les combats font rage. Les russes maintiennent leur pression et élargissent leur tête de pont. Une cinquantaine de combattants sont rassemblés à la hâte du côté allemand, mais les bâtiments au nord de la voie de la SBahn sont abandonnés aux mains des russes. Le Tigre II du pont Moltke est appelé en renfort.

Tour 3

Les échanges de tirs se poursuivent autour du pont Moltke. Les servants d’une pièce de 152mm russe sont annihilés par des tirs de mitrailleuses. Au centre, les russes se lancent à l’assaut de l’immeuble CC18. Ils sont cueillis à bout portant par les SS et plus de 20 corps russes jonchent la chaussée après le retrait des assaillants. L’étau se resserre toutefois autour des positions allemandes : des canons d’assaut sont approchés et commencent un pilonnage en règle. Une équipe lance-flammes monte également en ligne (EE17).

Plus près du pont Marschall, des troupes russes infiltrées engagent un groupe de Volkssturm en corps-à-corps (KK22).

A l’Est, les russes basculent leur axe d’attaque vers la Küpfer Graben Strasse. Une poignée de Volkssturm et un Borg leur barrent la route. Le Borg est détruit par un ISU122 et un assaut brutal de l’infanterie russe manque de réussir. Une contre-attaque allemande repousse les russes sur leurs positions de départ.

Sur la Friedrich Strasse, l’artillerie russe et un autre canon d’assaut pilonnent les positions des Waffen SS (en particulier l’entrée du métro souterrain, occupée par une escouade de SS). L’infanterie se lance à l’assaut mais est également repoussée.

Tour 4

Dans le secteur du pont Moltke, les tirs se poursuivent. Les défenseurs se retirent des façades pour échapper aux obus ennemis. Les russes quant à eux ne laissent que quelques groupes en couverture et se retirent à l’arrière des bâtiments des douanes.

Au centre, les soviétiques déclenchent un feu d’enfer contre le bâtiment fortifié en CC18. Les défenseurs SS résistent malgré la blessure reçue par leur chef. Un des canons d’assaut russes (SU76) est détruit au panzerfaust sous la SBahn (tir critique). Les tirs russes redoublent alors d’intensité et un lance-flammes entre en action : les SS cèdent finalement après que leur chef soit tué. Un obus de 152 sème la désolation parmi les défenseurs en traversant une des meurtrières de la forteresse. Face à la résistance acharnée des allemands, les russes tentent de passer plus au sud, en ouvrant une nouvelle brèche sous la voie de la SBahn (BB20).

Dans le quartier KK20, de l’autre côté de la Wilhelm Strasse, malgré la prudence de leur avance, un assaut russe est repoussé. Là encore, une équipe lance-flammes est appelé à la rescousse.

Une escouade russe approche de la passerelle Schlüter Steg en rampant. A l’Est, la contre-attaque allemande semble porter ses fruits : les russes reculent au nord de la voie de la SBahn.

Sur la Friedrich Strasse, les SS sont repoussés dans le métro mais les russes ne peuvent plus avancer.

Tour 5

Dans les secteurs du pont Moltke et à l’Est, les combats baissent d’intensité. Les tirs se poursuivent mais les combattants semblent s’éviter. Le Tigre II arrive sur la Küpfer Graben Strasse.

Au centre, les évènements se précipitent après la chute du bâtiment fortifié : un ISU152 se hasarde sur la Karl Platz mais se fait cueillir par le Tigre II du pont Marschall. La Wilhelm Strasse semble interdite aux chars russes…

Dans le quartier à l’Est de la Wilhelm Strasse, les russes lancent de timides assauts : le premier, longeant la SBahn, est repoussé par une escouade de la Wehrmacht ; le second, lancé par les quais de la Spree, est stoppé net par les tirs de mitrailleuses provenant de la rive sud ; et enfin, au centre du quartier, par les décombres KK24, Volkssturm et SS mettent les soldats russes en déroute.

De l’autre côté de la Wilhelm Strasse, les russes s’engouffrent dans la brèche pratiquée sous la SBahn : les allemands sont surpris et n’infligent que de légères pertes aux assaillants. La voie de la SBahn est dépassée. La maison fortifiée en CC18 est investie par les soldats russes. Le bâtiment adjacent est assailli dans la foulée. Malgré une résistance acharnée (corps-à-corps en CC19), les allemands sont contraints de se replier face à la menace d’un lance-flammes.

Tour 6

Seul le secteur centre fait encore l’objet de combats.

Les tirs de couverture russes en provenance de la maison fortifiée cassent les défenseurs allemands du bâtiment CC20. Les SS ne peuvent empêcher l’arrivée des frontoviki au pied de l’immeuble. Les déroutes allemandes permettent aux russes de pénétrer au rez-de-chaussée du bâtiment, malgré les tirs de soutien d’un 88 (V24). Les caves et les étages sont progressivement abandonnés par les allemands qui se regroupent dans les ruines au sud du bâtiment.

A l’Est comme autour du pont Moltke, les tirs s’apaisent.

VICTOIRE RUSSE

Pertes russesPertes allemandes
3,5 x 6-2-8 3,5 x 4-2-7
7 x 4-5-8 4 x 6-5-8
4 x 4-7-7 3 x 4-4-7
1 x 5-2-7 3,5 x 4-3-6
1 x 4-4-8
1 x 9-2 2 x 8-1
1 x 8+1 HJ
4 LMG 2 LMG
1 MMG 1 PzK
1 FT
2 SU76 1 Borg
1 ISU152 1 AA20L

Documents liés


JPEG - 590.6 ko, 1536 x 2048 pixels

JPEG - 595.2 ko, 2048 x 1536 pixels

JPEG - 587.3 ko, 1536 x 2048 pixels
 

Dans la même rubrique

ASL113 Liberating Bessarabia ASL113 Liberating Bessarabia

Un AAR du scénario ASL113 Liberating Bessarabia joué entre Arnaud et Tarjei Vaa.

ASL93 Tavronitis Bridge ASL93 Tavronitis Bridge

Un AAR du scénario ASL93 Tavronitis Bridge (anciennement A1) joué entre Arnaud et Ole Bøe.

ASL125 First Crisis At Army Group North ASL125 First Crisis At Army Group North

Un AAR du scénario ASL125 First Crisis At Army Group North (anciennement M). Les modifications apportées dans la nouvelle version suffisent-elles à rééquilibrer ce célèbre "dog" ?

Navigation

À la une

Tables de référence pour VASL Tables de référence pour VASL

L’ami Julien D. du forum ASL francophone nous a concocté un ensemble de tables de référence bien pratiques dont on se dit « boudiou mais c’est combien le DR qu’il faut faire là » quand on ne les a pas à portée de la main.

Aide mémoire ASL Aide mémoire ASL

L’ami Thierry nous a concocté un aide mémoire pour les règles d’ASL plein pot. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un sacré boulot !

Feuilles d’hexagones Feuilles d’hexagones

Une aide de jeu bien pratique à imprimer pour gérer vos unités hors carte.